Printpdf Email this page


L’essentiel de notre foi

Un résumé des croyances de YAIY

INTRODUCTION
   Ce document vous est présenté par les frères et sœurs dans le Messie comme étant un résumé de la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes (Jude 3). Nous vous recommandons vivement d’examiner le résumé suivant des doctrines de notre foi et d’examiner toutes choses et retenir ce qui est bon (comme l’indique 1 Thessaloniciens 5 : 21).
   Nous exposons modestement ce résumé doctrinal comme étant la base de notre foi commune sur laquelle nous pouvons tous nous reposer.


LA BIBLE
   Nous déclarons ce qui suit comme étant la vérité selon la parole inspirée de Yahweh :
      1. La Bible est inspirée de Yahweh et révèle la connaissance que l’homme ne pourrait apprendre de lui- même. Nous devons vivre de toute parole qui sort de la bouche de Yahweh (Matthieu 4 : 4). « Toute Ecriture [à la fois l’Ancien et le Nouveau Testament] est inspirée de Yahweh, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice » (2 Timothée 3 : 16). La Bible est Sa vérité et ne doit pas subir d’interprétation personnelle (1 Pierre 1 : 21). Nous ne devons ni ajouter ni retrancher quoi que ce soit des Ecritures (Deutéronome 4 : 2 ; 12 : 32 ; Apocalypse 22 : 18).


LE PÈRE
   2. Le Père est l’unique Maître Concepteur de toute la création qui a été effectuée par son Fils au début de Sa création (Proverbes 8 : 22, 31 ; Apocalypse 3 : 14 ; Colossiens 1 : 15-17). Le nom du Père qui est aux cieux apparaissant dans les Ecritures est Yahweh (Psaumes 68 : 4 ; Ésaïe 42 : 8 ; Jérémie 16 : 21) et Yahweh est son nom à jamais (Exode 3 : 14-15 ; Ésaïe 63 : 12 ; 66 : 5). Il est la source de toute puissance et de toute autorité, et toute grâce et toute reconnaissance doivent être dirigées vers Lui (Matthieu 4: 10; 6: 9; Colossiens 1: 12; Jacques 1: 17; 1 Pierre 2: 5). Yahweh est esprit (Jean 4 : 24) et toute adoration se concentre sur Lui par son Fils Yahshua le Messie (Jean 14 : 6 ; Ephésiens 5 : 20).

LE FILS
   3. Yahshua est le nom exact du Sauveur – c’est une contraction de « Yahweh » et « HoSHUA », le même nom que Moïse donna à Josué, le fils de Nun (Nombres 13 : 16). Yahshua signifie « Yahweh sauve » car Il est le salut que Yahweh a donné à l’humanité (Actes 4 : 12). Nous acceptons avec joie les noms révélés par notre Père glorieux qui est aux cieux et son Fils merveilleux, notre Sauveur Yahshua le Messie. Yahshua est le Porte-parole, le Logos ou la Parole (Dabar en Hébreu) qui a préexisté et qui était avec Yahweh le Père (Genèse 1: 26; Jean 1: 1-3; 8: 58; 13: 3; 1 Corinthiens 10 : 4 ; Colossiens 1 : 15-17). Il a laissé sa gloire céleste, s’est dépouillé lui-même en prenant une forme humaine de serviteur (Jean 17 : 5 ; Philippiens 2 : 5-7 ; Hébreux 2 : 6-14). Il est né d’une vierge par la puissance de Yahweh (Ésaïe 7 : 14 ; 9 : 6 ; Matthieu 1 : 18, 23 ; Luc 1 : 26- 38), il est venu au nom de Son Père, YAH-shua, (Jean 5 : 43). Il a vécu une vie sans péché (Ésaïe 53 :9 ; 1 Pierre 2 22) et fut ressuscité des morts par le Père après trois jours et trois nuits, comme l’indiquent les Ecritures (Matthieu 12 : 40 ; Actes 3 : 15 ; 1 Corinthiens 15 : 3-4) ; il est à présent au ciel, assis à la droite de Yahweh notre Père (Luc 24 : 51 ; Hébreux 1 : 13). Il est notre Avocat, notre Médiateur et notre grand Souverain sacrificateur (Hébreux 3 : 1 ; 4 : 14) ; c’est seulement par Lui que nous pouvons approcher le Père qui est aux cieux (Jean 14 : 6).

LE SAINT-ESPRIT
   4. Le Saint-Esprit (en hébreu Ruach) est la force dynamique invisible, l’esprit, la puissance émanant du Père et partagée par le Fils (Luc 24: 49; Jean 3: 8; 14: 17; 15: 26; 1 Corinthiens 2: 10-16). Cette essence invisible, ou cette puissance, est placée dans le croyant par le Fils (Actes 2 : 33 ; Tite 3 : 6), et ce à travers l’imposition des mains d’un pasteur à la suite du baptême effectué au nom salvateur de Yahshua (Actes 2 : 38 ; 5 : 32 ; 8 : 17 ; 19 : 6 ; 1 Timothée 4 : 14 ; 2 Timothée 1 : 6) ; et c’est aussi le baptême de l’esprit car il nous plonge dans le Corps du Messie (Romains 8 : 15-17 ; 1 Corinthiens 12 : 13 et Galates 3 : 28). Par la puissance du Saint-Esprit placé en nous, nous démontrons notre amour pour Yahshua et pour le Père en observant avec joie la Loi (Jean 14 : 15 ; 14 : 21-24 ; Actes 1 : 8 ; 1 Jean 2 : 5). Le Saint-Esprit est comparé au vent (Jean 3 : 8 ; Actes 10 : 45), une force dynamique et invisible, et ce n’est pas une personne. Par conséquent, nous déclarons que la doctrine de la trinité n’est pas biblique mais qu’elle provient du paganisme.

LE BAPTÊME
   5. Après une sincère repentance, le baptême par immersion dans l’eau et au nom salvateur de Yahshua est un acte de consécration nécessaire (Matthieu 3 : 13-17 ; Actes 2 : 38 ; 4 : 12 ; 8 : 16 ; 10 : 43 ; 19 : 5 ; Romains 6 : 3), et ce salut n’est en aucun autre nom que celui de Yahshua (Actes 4 : 12) ; il représente l’assujettissement et l’ensevelissement de l’ancienne nature charnelle (Romains 6 : 3-5 ; Colossiens 2 : 12) et le début d’un service en nouveauté de vie par le Saint-Esprit (Romains 7 : 6 ; 12 : 1 ; 1 Pierre 3 : 21). Il n’y a qu’un baptême au seul vrai nom salvateur de Yahshua, qui nous place dans un seul Corps (Romains 12 : 5 ; Ephésiens 4 : 3-6), et qui unit les nombreux membres du corps par l’Esprit dans la seule vraie foi à travers Yahshua (1 Corinthiens 12 : 12-14).

LA LOI
   6. Le grand plan de salut de Yahweh pour l’humanité ne peut avoir lieu qu’à travers son Fils Yahshua le Messie et est révélé par l’observance des sabbats et des fêtes (Lévitique 23 ; Nombres 28 et 29. Les sacrifices d’animaux et autres lois rituelles relatives au culte du temple ne sont maintenant plus en vigueur, car ils ont été accomplis en Yahshua, l’Agneau de Yahweh (Jean 1 : 29 ; Hébreux 8 à 10). A présent, nos sacrifices sont spirituels (Romains 12 : 1 ; Hébreux 13 : 15-16 ; 1 Pierre 2 : 5). La circoncision a toujours été une obéissance volontaire provenant du cœur (Deutéronome 10 : 16 ; 30 : 6-8 ; Jérémie 4 : 4 ; 1 Corinthiens 7 : 19 ; Galates 5 : 6 ; Philippiens 3 : 3). Il est à présent possible, à travers le Saint-Esprit qui habite en nous, d’observer Ses commandements par la foi en Lui (Deutéronome 7: 9; Psaumes 119: 160; Matthieu 5: 17-19; 19: 16-19; Ephésiens 2: 8-10; 1 Jean 1 : 1-5 ; 1 Jean 3 : 21-24).

LE SABBAT
   7. Le septième jour de la semaine (appelé samedi) est le jour que Yahweh a mis à part, et c’est un rappel de sa puissance créatrice omnipotente (Genèse 2 : 2-3). Le sabbat est un jour saint de repos (Exode 20 : 8-11) et il dirige notre attention vers un plus grand repos de salut millénaire (Matthieu 11 : 28-30 ; Luc 4 : 16-18 ; Hébreux 4 : 1-6). Yahweh offre gratuitement le sabbat comme une occasion d’accepter et de connaître sa merveilleuse création et rédemption (Marc 2 : 27-28 ; Hébreux 4 : 7-11). En prenant part au sabbat, nous exprimons notre croyance en Yahshua en tant que Créateur et en tant qu’Auteur et Finisseur de notre salut (Hébreux 12 : 2). Le repos du sabbat est un symbole de notre amour, notre loyauté et notre engagement vis-à-vis de Yahweh (Exode 31 : 13). En consacrant une partie de notre temps qu’Il a conçu pour notre repos et notre culte, nous montrons notre soumission à sa volonté, et nous reconnaissons sa domination sur notre vie et sur toute la création. Un « repos de sabbat » est réservé à son peuple (Hébreux 4 : 9), c’est un jour de joie et non de travail (Ésaïe 58 : 13).

LA PÂQUE
   8. La commémoration du précieux sacrifice de Yahshua le Messie est observée annuellement au soir (au commencement) du 14ème jour d’Abib, à la fin du 13ème, selon la Pâque originelle en Egypte lorsque l’ange descendit pendant la nuit du 14ème jour (Exode 12 : 13-14). En prenant humblement la Pâque, nous rendons témoignage que nous acceptons le sang qu’a versé notre bon Sauveur pour nos péchés (Nombres 28 : 16 ; Luc 22 : 15-20 ; 1 Corinthiens 11 : 23-29). Les symboles utilisés sont ceux qui furent institués par Yahshua : manger du pain sans levain, ce qui représente son corps (Exode 23 : 18 ; 1 Corinthiens 10 : 16) ; et boire le fruit de la vigne, du jus de raisin, comme symbole de son sang versé (Deutéronome 32 : 14 ; Ésaïe 65 : 8-9 ; Matthieu 26 : 27-29). Notre amour pour Yahshua et notre humilité envers nos frères et sœurs est aussi démontré lors de la cérémonie du lavement des pieds, comme notre Sauveur et Rédempteur bien-aimé l’a ordonné, selon Jean 13 : 3-17.

LA FÊTE DES PAINS SANS LEVAIN
   9. Après avoir pris la Pâque, nous désirons vivre une vie d’obéissance sans péché en observant les sept jours suivant des pains sans levains (Lévitique 23 : 6 ; Matthieu 16 : 12 ; Marc 8 : 14-15 ; Luc 12 : 1 ; Romains 6 : 13-22 ; 1 Corinthiens 5 : 6-8). Symbolisant le premier pas vers la justice et la sortie du péché, le premier jour des pains sans levain, le 15ème jour d’Abib, est une période que nous nous réjouissons d’observer ; ce sabbat commence les sept jours de la fête des pains sans levain. Le septième ou dernier jour (le 21 Abib) est aussi un sabbat et représente la sortie complète du style mondain tourné vers le péché et la rébellion afin de poursuivre la justice de notre Sauveur, Yahshua le Messie (Exode 12 : 15-20 ; Nombres 28 : 17-25 ; Actes 20 : 6-7). Nous vidons joyeusement nos maisons de tous les produits contenant du levain pour une durée de sept jours afin de nous rappeler de se purifier de tout fausse doctrine qui pourrait amener au péché ; car c’est par des actes physiques nous apprenons une leçon spirituelle. Du pain sans levain est mangé pendant ces sept jours, ce qui nous permet de symboliquement prendre le pain sans levain de la pureté et de la vérité (1 Corinthiens 5 : 7-8).

LA PENTECÔTE
   10. Le jour de la Pentecôte (Shavuoth) ou la fête des semaines est un sabbat, le troisième sabbat annuel, et c’est une convocation très particulière (Lévitique 23 : 15-21 ; Nombres 28 : 26) qui est comptée depuis le jour après le sabbat hebdomadaire qui tombe pendant la fête des pains sans levain. Sept sabbats, sept semaines complètes sont comptées, ce qui nous amène au jour suivant le sabbat hebdomadaire connu sous le nom de dimanche, ou premier jour de la semaine. Il est observé comme commémoration du jour où Yahweh a fait son alliance avec Israël au mont Sinaï (Exode 24 : 4-8). C’est aussi le jour où Yahshua promit qu’Il enverrait à l’assemblée une puissance du ciel (Luc 24 : 49 ; Jean 14 : 26 ; 15 : 26 ; Actes 1 : 4-8), ce qui fut accomplit lorsque le Saint-Esprit de Yahweh fut envoyé sur cette terre un jour de Pentecôte (Actes 2 : 1-18) afin qu’il demeure éternellement avec son peuple (Jean 14 : 16). La Pentecôte où la fête des prémices, dirige notre attention vers la première moisson d’âmes, des genres de prémices pour Yahweh (Romains 8 : 23 ; 11 : 16 ; 16 : 5 ; 1 Corinthiens 15 : 20-23 et 16 : 15 ; Jacques 1 : 18 ; Apocalypse 14 : 4).

LA FÊTE DES TROMPETTES
   11. Nous attendons avec impatience le retour de notre Sauveur, Yahshua le Messie, car lorsqu’il reviendra au son de la dernière trompette et de la voix de l’archange, nous recevrons notre récompense (1 Corinthiens 15 : 22-23, 51-53; I Thessaloniciens 4 : 14-17 ; 1 Pierre 5 : 4 ; Apocalypse 2 : 23 ; 22 : 12). Le jour des Trompettes est le quatrième sabbat annuel, c’est le premier jour du deuxième mois et c’est une sainte convocation (Lévitique 23 : 24-25) qui nous rappelle de garder nos esprits fixés sur les choses célestes afin que nous nous réjouissions du retour de notre Sauveur à la dernière trompette (Luc 21 : 27-28). Faire retentir les trompettes nous rappelle ce signal appelant Israël à s’assembler pour se préparer à partir ou l’alarme de guerre (Nombres 10 : 1-10).

LE JOUR DES EXPIATIONS
   12. Le jour des Expiations dirige notre attention sur Yahshua qui a fait expiation pour nous. Ayant été réconciliés à travers Yahshua (Romains 5 : 6-11 ; 2 Corinthiens 5 : 18-21 ; Colossiens 1 : 19-22 ; Hébreux 2 : 18), nous racontons joyeusement aux autres son œuvre glorieuse. Lorsque le neuvième jour de ce septième mois se termine au coucher du soleil et qu’un jour nouveau jour débute (Lévitique 23 : 32), nous cessons de manger et de boire pendant 24 heures jusqu’au coucher au soleil du dixième jour, qui marque la fin de la journée (Lévitique 16 : 29-31 ; 23 : 27-32 ; Nombres 29 : 7). Cela nous rappelle à quel point nous sommes humains et charnels et à quel point nous avons besoin du sacrifice expiatoire de Yahshua. Nous attendons aussi avec impatience la destruction de Satan (Hébreux 2 : 14) et que le monde soit réconcilié avec Yahshua et notre Père qui est au cieux (Actes 27 : 9 ; Apocalypse 20 : 1-3). Le jour des Expiations est le cinquième sabbat annuel et il introduit l’année du jubilé. Historiquement, c’est le jour le plus saint de l’année.

LA FÊTE DES TABERNACLES
   13. La fête des tabernacles montre le règne de justice des 1000 ans de notre roi Yahshua qui arrive bientôt (Zacharie 14 :16) Ce sera un temps de paix, de prospérité et de joie, lorsque Yahshua règnera avec les lois de Yahweh. Étudier les Saintes-Écritures (2 Timothée 3 :14-17), et venir l’adorer à la fête des tabernacles, cela démontre que nous croyons (que nous avons foi) à la souveraineté éventuelle de Yahweh sur toute la terre. Dans une assemblée qui porte et sanctifie son Nom, et commandée par Lui, la fête des tabernacles est observée pendant sept (7) jours, commençant le 15e jour du 7e mois (le mois de Tishri, du 15 au 21.) Le premier jour de la fête est le 6e sabbat annuel (Lévitique 23 : 34-36, 43; Nombre 29 :12.) Le cycle du jubilé sabbatique indique aussi le plan de rédemption de Yahweh qui rentre dans son repos.

LE HUITIÊME (8e) JOUR
   14. Ce grand jour d’assemblée solennelle, la fête du 8e jour, est le 7e sabbat annuel (Lévitique 23 :36; Nombre 29 :35-39 et Néhémie 8 :18.). Il représente le temps du jugement du trône blanc, après le règne de justice de 1000 ans de Yahshua (Matthieu 25 :31-33.) Après que le diable soit jeté et consumé dans le lac de feu (Révélation 20 : 10, 14, 15.), le 8e jour signifie l’éternité, quand le temps, tel que l’humanité le connait, n’existe plus. C’est le temps «d’un nouveau ciel et d’une nouvelle terre» lorsque tout sera refait à neuf, et dans laquelle la nouvelle Jérusalem descendra du ciel, par le pouvoir de Yahweh. Et Yahweh lui-même résidera avec les humains (Isaïe 66 :22; Révélation 21 :1-5.) La vie éternelle, représentée par la fête du 8e jour, sera donnée aux vainqueurs, à ceux qui ont enduré jusqu’à la fin (Révélation 2 :7) et qui ont gardé les commandements de Yahweh et la foi de Yahshua (Révélation 14 :12.)

LA NOUVELLE LUNE
   15. Les mois bibliques sont délimités par l’apparition du fin croissant de la nouvelle lune visible (2 Rois 4 : 23 ; Néhémie 10 : 33 ; Psaumes 81 : 3). Les Ecritures indiquent que les jours de nouvelle lune commencent au lieu précis où la nouvelle lune est repérée pour un mois donné. Le jour biblique
commence et se termine au coucher du soleil (Lévitique 23 : 32 ; Juges 14 : 12 ; Marc 1 : 32). Les nouvelles lunes seront observées dans le Royaume (Ésaïe 66 : 23).


LE PÉCHE
   16. Le péché est la transgression de la loi de Yahweh (1 Jean 3 : 4) et sans loi, il ne peut y avoir de péché (Romains 7 : 7-12). Tous ont péché et sont privés de la gloire de Yahweh (Exode 20 : 1-20 ; Deutéronome 5 : 1-24 ; Romains 3 : 23). Le salaire du péché, c’est la mort (Genèse 2 : 16-17 ; 3 : 19 ; Romains 6 : 23 ; 1 Corinthiens 15 : 22 ; Hébreux 9 : 27). La mort est un sommeil, le retour à la poussière (Jean 11 : 11-14 ; Ecclésiaste 9 : 5-6, 10 ; Ésaïe 38 : 18 ; Psaumes 115 : 17).

LA RÉDEMPTION
   17. Comme tous ont péché et obtenu la peine de mort, il est donc maintenant nécessaire de se repentir, c’est-à-dire d’être désolé de notre ancienne façon de vivre qui violait la loi de Yahweh et de changer pour un style de vie basé sur l’obéissance, suivant ainsi la vie exemplaire de Yahshua le Messie (Matthieu 19 : 17 ; Jean 8 : 11 ; Hébreux 6 : 1 ; 9 : 14). Afin d’être libre de la condamnation de la loi, qui est la mort, nous devons accepter le sacrifice de Yahshua le Messie comme paiement pour nos péchés (Matthieu 26: 26-28; Colossiens 3: 13; Hébreux 9: 26; 10: 12; 1 Pierre 2: 21-24; 1 Jean 1 : 7-10). Il est notre Avocat et Médiateur (1 Timothée 2 : 3-5).

LA SANCTIFICATION
   18. Ayant été lavés et mis à part par la foi en Yahshua, nous croyons qu’il est important d’être pur à l’intérieur tout comme à l’extérieur. Notre corps est le temple du Saint-Esprit et nous adhérons avec joie à la loi sur les aliments purs de Lévitique 11 et Deutéronome 14. C’est une démonstration de sainteté qui nous apprend la différence entre ce qui est pur et ce qui est impur, ce qui est sain et ce qui ne l’est pas (2 Corinthiens 6 : 16-18). Nous sommes ce que nous pensons, et nous devons nous discipliner à sélectionner ce qui sature notre esprit, comme par exemple la lecture, le temps que nous passons devant la télévision, la radio, les amis et les collègues. Nous devons manger ce qui est pur, penser à des choses pures, vivre de façon pure, être purs et saints devant Yahweh. Nous devons être un exemple aux yeux du monde (1 Timothée 3 : 7) et être sanctifiés devant Yahweh (Matthieu 5 : 48 ; 1 Corinthiens 3 : 17 ; 1 Pierre 1 : 15-16 ; Apocalypse 21 : 27).

L’ONCTION
   19. Le sacrifice parfait de Yahshua a rendu possible la guérison de nos maladies (Ésaïe 53 : 5 ; Jacques 5 : 13-20). Grâce à l’onction de la personne malade par les anciens de l’assemblée au nom de Yahshua et de Yahweh, la guérison de nos afflictions est possible en se tournant vers Yahweh par la prière et en comptant sur Lui et ses conseils.

LA DîME
   20. C’est une bénédiction que de pouvoir honorer Yahweh avec nos biens (Proverbes 3 : 9) et un acte d’adoration de soutenir l’œuvre de Yahweh avec nos dîmes et nos offrandes (Lévitique 27 : 30-33 ; Malachie 3 : 8-12 ; Matthieu 23 : 23 ; 1 Corinthiens 9 : 1-25 ; 2 Corinthiens 9 : 1-15). Une dîme équivaut à 1O% de notre revenu. Yahweh, dans sa sagesse, a aussi prévu une deuxième dîme afin que nous ayons les fonds nécessaires pour participer et prendre plaisir à ses jours de fêtes (Deutéronome 14 : 27-29 ; 26 : 12-17). Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir et donc nous donnons joyeusement, sachant que Yahweh est généreux qu’il prendra soin de tous nos besoins.

L’ADVERSAIRE
   21. Satan est un être spirituel et il était le chérubin oint appelé Lucifer. Il est devenu orgueilleux et a été chassé du ciel (Ésaïe 14 : 12-20 ; Ezéchiel 28 : 13-19 ; Luc 10 : 18 ; Apocalypse 12 : 7-9. Le diable est l’adversaire de Yahweh et son peuple (Jean 8 : 44 ; Apocalypse 12 : 10) et il sera finalement détruit (Ésaïe 14 : 18-19 ; Ezéchiel 28 : 16 ; Romains 16 : 20 ; Hébreux 2 : 14). Satan essaie de contrecarrer la mise en place du Royaume de Yahweh (Matthieu 4 : 1-11). Avec l’aide de Yahweh, nous pouvons résister au diable et il fuira loin de nous (Jacques 4 : 7).

LA MORTALITE
   22. Les morts sont inconscients dans leurs tombeaux et sont dans le sommeil de la mort, attendant la résurrection (Job 14: 12-14; Daniel 12: 2; Jean 5: 29; 1 Corinthiens 15: 51-56; 1 Thessaloniciens 4 : 13-17 ; Hébreux 11 : 13, 39. L’immortalité est quelque chose que nous recherchons (Romains 2 : 7 ; 1 Corinthiens 15 : 53-54) et elle est disponible à travers l’œuvre de Yahshua le Messie (Jean 3 : 15 ; 17 : 2-3 ; 2 Timothée 1 : 10). Seul Yahweh possède l’immortalité (1 Timothée 1 : 17, 6 : 16). Les êtres humains n’ont pas une âme immortelle (Psaumes 6 : 5 ; 115 : 17 ; Ésaïe 26 : 19) ; l’âme peut mourir (Ézéchiel 18 : 4, 20 ; Matthieu 10 : 28).

LE CORPS DES CROYANTS
   23. Yahshua le Messie est le fondement et la pierre angulaire de son corps – l’ekklesia, l’Assemblée – qui est un corps de croyants appelés depuis la Pentecôte dans Actes 2, croyants qui ont accepté le sacrifice de notre Sauveur bien-aimé et qui ont changé leur style de vie selon la parole de Yahweh (Matthieu 12 : 50). La formation et la préparation au Royaume à venir sont effectuées par ce corps de croyants (1 Pierre 2 : 5 et 9 : 10 ; Apocalypse 1 : 6 ; 20 :6). C’est dans l’ekklesia que les dons spirituels sont pratiqués pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et pour l’édification du Corps du Messie (Éphésiens 4 : 7-13 ; 1 Corinthiens 12 : 7-10 ; 28 : 30). L’assemblée est l’endroit où les fruits spirituels sont manifestés (Galates 5 : 22-23) et notre relation avec les membres du Corps du Messie est liée à la relation avec Yahshua lui-même (Matthieu 12 : 50 ; 25 : 40).
   Conformément à la tradition établie de la première assemblée datant de l’époque de Paul, les sœurs de l’Assemblée doivent porter un voile sur la tête pendant le culte. Paul s’explique au sujet de cette tradition dans 1 Corinthiens 11 : 1-16. Yahweh est la tête de tout, y compris de Yahshua.
   Yahshua est à présent notre Souverain Sacrificateur et porte de façon symbolique une mitre (ou tiare) pour son office (Lévitique 21 : 10). Sur la terre, l’homme reflète la gloire de Yahweh et se présente la tête nue devant Lui. La femme, d’un autre côté, est la gloire de l’homme et doit donc être voilée.
   La multitude angélique observe l’activité humaine (1 Corinthiens 4 : 9). L’homme doit être la tête de la famille et il doit aimer sa femme comme Yahshua aime l’Assemblée (Éphésiens 5 : 23-25).


L’AMOUR
   24. Nous devons être de bons exemples de la foi vivante que nous professons. Notre exemple est celui de Yahshua le Messie que nous nous efforçons d’imiter en amour, honnêteté, humilité, foi, espérance, patience et piété (Lévitique 19 : 17-18 ; Matthieu 5, 6 et 7 ; 22 : 39 ; 1 Corinthiens 6 : 1-11 ; 1 Pierre 2 :21-23).
   L’amour est la qualité clé que nous nous efforçons de maintenir dans nos foyers, dans nos Assemblées, dans notre communauté. L’amour est une attention altruiste qui n’est pas égoïste. L’amour devrait être visible parmi les frères et sœurs où qu’ils soient car c’est le signe le plus véritable du peuple de Yahweh. Nous croyons que le salut est offert gratuitement à toute l’humanité. Yahweh est le Créateur de toutes les nations et a fait de sa maison une maison de prière pour tous les peuples (Ésaïe 56 : 7 ; Actes 8 : 27-39 ; Galates 3 : 28 et Colossiens 3 : 11). L’amour de Yahweh manifeste
dans le sacrifice de son Fils Yahshua le Messie est disponible à tous ceux qui viendront (Apocalypse 3 : 20 ; 22 : 7). Nous montrons notre amour envers Lui en observant tous ses commandements (1 Jean 2 : 5 ; 5 : 3 ; 2 Jean 6).


CONDITIONS POUR DEVENIR MEMBRE
   La repentance, le baptême au nom de Yahshua et le don du Saint-Esprit sont les étapes pour devenir membre du Corps du Messie (Actes 2 : 38). Tous doivent alors avoir une vie de croissance dans la connaissance et la grâce en Yahshua, chacun travaillant à son salut avec crainte et tremblement et dans l’obéissance à la loi royale qui montre une vraie conversion (Philippiens 2 : 12 ; Éphésiens 4 : 13). Chaque membre devra aussi reconnaître ceci comme étant le résumé des vraies doctrines proclamées par les Écritures inspirées.

(Marcher sur les traces de Yahshua peut aussi signifier de porter une barbe. Bien que cela ne soit pas obligatoire, les nombreux versets bibliques montrent que la barbe faisait partie de l’aspect physique du Sauveur (Ésaïe 50 : 6) et un certain nombre de versets indiquent que les Israélites devaient porter une barbe (Lévitique 14 : 9 ; 13 : 29-30), mais pas une barbe pointue (Lévitique 19 : 27). Porter une barbe est une préférence individuelle.)



YAIY publie des brochures sur la plupart des sujets abordés dans ce résumé. Veuillez nous écrire ou visiter le site Internet pour obtenir la liste des brochures gratuites disponibles.



© 2007, 2017 Yahweh's Assemby in Yahshua
2963 County Road 233, Kingdom City, Missouri 65262
View us online at: www.YAIY.org
Call Toll Free: (877) 642-4101
Main Line : (573) 642-4100